Linux planté

Linux ne plante pas ! Ce sont certains demons, ou services qui gèlent. Les autres processus continuent de rester fonctionnels. Il y a plusieurs niveaux d' exécution sous linux. On peut également lancer des consoles.

Excellent article d'octobre 2007 sur le site petaramesh mais introuvable 1), hélas, car très documenté, et très incisif, voire drôle !

Mon-linux-est-planté

Une ressource précieuse: Ubuntu.fr

Voyons ce qu'il existe en tant qu'aide sur le forum Ubuntu ! Un grand nombre de conseils ici trouvera à s'appliquer à d'autres distributions. Il faut bien reconnaître que ce forum, en français est extrêmement riche, basé sur un Dokuwiki comme le site Icaunux, et permet une recherche interne extrêmement facile. Chaque article possède des liens nombreux.

Pour faciliter la recherche sur ce thème, vous trouverez ci-dessous une compilation modeste des liens présents sur le site Ubuntu.fr.

http://doc.ubuntu-fr.org/

Terminer le processus qui bloque

Dans le cas d'un gel du système, votre priorité sera d'identifier le processus coupable et de le mettre hors d'état de nuire le cas échéant. Si cela n'est pas possible, la priorité sera alors d'éteindre votre système correctement. Voici la démarche à effectuer.

Lorsque_le_systeme_gele

Tuer un processus avec le moniteur système

Cette manipulation est possible quand le système gèle: un processus prend “100%” du processeur (bug ou procédure non désirée).

Vous pouvez tuer facilement les processus avec le moniteur système.

Aller dans Système → Administration → Moniteur Système → Cliquer sur le processus :

Changer la priorité d'un processus

http://doc.ubuntu-fr.org/tutoriel/changer_priorite_processus

En mode graphique. Système / moniteur système /processus

Clic droit sur le processus → modifier la priorité → déplacer pour obtenir faible ou très faible.

En ligne de commande

Tuer un processus depuis un terminal virtuel

Les consoles

Vous avez à votre disposition six consoles textes, nommés “terminaux virtuels”, accessibles via les combinaisons de touches Alt-Ctrl-F1, Alt-Ctrl-F2 … Alt-Ctrl-F6. Cela peut prendre plusieurs secondes: n'oubliez pas que votre système est gelé! Votre écran devient alors noir et on vous invite à entrer votre login (ou nom d'utilisateur) puis votre password (ou mot de passe). Vous obtenez ensuite un shell, exactement comme dans une fenêtre terminal. Vous pouvez à tout moment revenir à l'écran graphique par Alt-Ctrl-F7.

La commande top

La commande top va vous permettre de voir les processus qui utilisent le plus de ressources. Par défaut, les processus sont classés par ordre d'utilisation du processeur (colonne %CPU).

Vous pouvez les classer par utilisation de la mémoire (colonne %MEM) en appuyant sur la touche M, et revenir au classement initial par la touche P (lettres majuscules).

Si un processus occupe trop de ressources à votre goût (plus de 90% du CPU, par exemple), vous pouvez le “tuer” de la manière suivante:

  • notez son PID (première colonne),
  • puis appuyez respectivement sur la touche k,
  • la touche 9,
  • entrez ce numéro
  • et appuyez sur entrée.

Les touches_magiques

Les raccourcis clavier

Pour pouvoir accéder aux touches magiques, il faut que cette fonctionnalité ait été activée dans le noyau. C'est le cas par défaut pour Ubuntu, mais ça peut ne pas l'être pour d'autres distributions (pour le savoir, vérifiez l'existence du fichier /proc/sys/kernel/sysrq).

CTRL ALT SUPP ?

Pas de CTRL ALT SUPP ici, mais Tuer la session graphique

Ubuntu avant 9.10 : CTRL ALT RET ARR, ensuite toujours possible de l' activer dans la gestion de l' agencement du clavier. Retour arrière ou BASCKSPACE est la touche ←, généralement au-dessus de la touche “Entrée”

Ou modifier ses habitudes et Faire CTRL ALT IMP ECRAN

La touche SysRq

Depuis le serveur X (l'interface graphique), il peut être nécessaire de commencer par se réapproprier le clavier, par la combinaison Alt SysRq r.
La touche SysRq (pour System Request), ou Syst, correspond souvent à la touche Imprim Écran (juste au-dessus de la touche Inser ou Del).

Eteindre proprement son système

Effectuez les combinaisons de touches suivantes, dans l'ordre :

Alt SysRq s - Synchronise les disques Alt SysRq e - Essaie de fermer les processus en envoyant SIGTERM [facultatif] Alt SysRq i - Tue tous les processus restant en envoyant SIGKILL [facultatif] Alt SysRq u - Démonte les disques Alt SysRq b - Redémarre

Il est important d'attendre plusieurs secondes entre les différentes étapes, car en cas de plantage sévère vous ne verrez pas les messages de progression s'afficher…

En mode console, on redémarre le graphique avec la commande “startx”.

Diagnostiquer le problème ?

Commandes à éviter

Réparer le système ?

Les distributions Linux en fonctionnement normal n'ont pas à être réparées, sinon cela signifierait qu'elles ont été mal concues ou concues à la va-vite ! De plus, le système a moins de chance de devoir être réparé si vous utilisez une version stable, si possible une LTS (support étendu pendant trois ans chez Ubuntu). Les LTS sont robustes et n'intégrent pas les paquets qui posent problème.

ubuntu.fr/réparer_ubuntu

Evitez de le casser !

Réparer ? Ce terme peut sembler ambitieux ! Il s'agira la plupart du temps de corriger ses propres erreurs !

Manipulations hasardeuses:

  • faites sans réfléchir suffisamment,
  • faites sans lire les messages d' avertissement éventuels,
  • faites trop vite !
  • faites sans s' être documenté auparavant sur les risques de la manipulation (les forums sont là pour ça, ou les articles des sites de distributions)

Un exemple de choses sur lesquelles il faut s'informer toujours

mettre à jour une distribution pas à jour depuis 288 jours (198 paquets à installer ?!!)

passer d'une version d'une distribution à la version suivante peut poser problème…

Microsoft a-t-il jamais donné la possibilité de passer d'un SE à l'autre en le téléchargeant depuis le système lui même, gratuitement, et de façon fonctionnelle ? Voir déjà les bugs en changeant de SP !

Linux le fait, lui, mais avec des précautions !

Si on joue trop avec le système, il arrive qu'on le casse ! C'est inévitable ! Il est donc prudent, à moins d'être kamikaze, d'être averti et de connaîtres les procédures avant de tout casser. Ce jeu ne peut être permis que sur une machine seconde, pour des tests, par exemple, et pour apprendre.

Grub cassé

Recuperer_ubuntu_apres_installation_windows

Restaurer_grub_2

La procédure décrite n'est valable que si vous souhaitez installer GRUB dans le MBR !

Lien:

http://doc.ubuntu-fr.org/reparer_ubuntu

Live cd

Live_cd_de_depannage

Un sauveteur trouvera également des outils sur l'alternate cd d'Ubuntu ou encore sur le DVD complet2) qui permettent de restaurer le Grub via l'option de restauration de système, de procéder à des installations en mode texte, ou à des mises à jour.

Il est également possible de se tourner vers des distributions spécialement dédiées au sauvetage de système:

System Rescue CD

Sysresccd.org

Recovery Is Possible

Recovery Is Possible

Malgré un site peu accueillant, c'est selon ubuntu.fr, un vrai bijou, surtout pour les débutants. A tester donc !

Présentation en (mauvais) français ici

Trinity RescueA réserver plutôt pour les utilisateurs avancés, dépanne Windows principalement. Présentation rapide par Korben

1) Lien cassé, ou site down, ou en maintenance. La recherche sur google, même sur le cache ne donnent rien.Cependant un whois sur petamaresh.org donne Michel Bouisson propriétaire du Site.Il a eu un prix pour son travail d’information et de militantisme afin de défendre la vie privée et la cryptographie Il a écrit plusieurs textes et développé des logiciels en ce sens. Le plus connu, et utilisé, est sans conteste la Knoppix-Mib, CD-Rom “bootable” qui permet d’utiliser un système d’exploitation libre et sécurisé sans rien avoir à installer
2) lien de téléchargement difficile à trouver
glossaire/reparer_linux.txt · Dernière modification: 2011/08/27 23:06 (modification externe)
www.chimeric.de Creative Commons License Valid CSS Driven by DokuWiki do yourself a favour and use a real browser - get firefox!! Recent changes RSS feed Valid XHTML 1.0