Réinstaller Linux

Définitions

Retrouver rapidement son système fonctionnel. C'est le rapidement qui est difficile. Comme toute chose construite avec du temps, notre système et nos informations peuvent être sauvegardés régulièrement, cela prend un certain temps et nécessite un minimum d'apprentissage, puis un peu d'habitude pour que cela soit un peu moins contraignant. Mais est-ce que cela peut être automatisé, et surtout est ce que cela peut être tenté sur une partition système ? A priori, plutôt non. Quelques explications:

Réinstaller et restaurer quoi ?

Un système d'exploitation ou un disque complet ?

S'il s'agit de l'intégralité du disque , de ses systèmes d'exploitation,passez votre chemin, ce n'est pas l'objet de cet article. Nous parlons ici de la réinstallation d'un seul système, Linux. Et éventuellement de sa partition home. La sauvegarde du swap n'a aucun sens, puisqu'il ne contient pas de données , mais est un espace de mémoire virtuelle.

La partition système.

Réinstaller ce pourrait être restaurer la partition système qui va bien. Pour le système seul, et dans le cas où on a tout sur la partition système /, il peut être utile de sauvegarder cette partition. Le logiciel Partimage ici est à présent un peu dépassé.

Vous vous tournerez vers Clonezilla. cloner_disque_ou_partitions_avec_Clonezilla

Des difficultés majeures

Très bien, vous allez, avec Clonezilla, sauvegarder votre partition système, et par défaut le MBR . Mais si vous devez redimensionner votre disque dur avec Gparted afin de faire de la place pour installer un autre système, agrandir la partition data suite à la suppression d'un système peu utilisé, etc, etc, il faudra bien prendre garde de ne pas modifier cette partition système principale qui a de la valeur pour vous, puisque vous en faites des sauvegardes ! Dans le cas contraire, les sauvegardes réalisées ne seront pas restaurables. En effet la sauvegarde contient des informations sur la structure du disque qui hébergeait la partition sauvegardée, et si cette dernière a été modifiée, cela ne fonctionnera pas ou mal.

Sous windows

Cette manoeuvre n'est pas plus conseillée sous windows, et pour les mêmes raisons que ci-dessus,mais aussi depuis qu'une partition dédié au boot a été créée.

Restaurer cette partition système sur un disque modifié dans sa structure aura beaucoup de chances d'être voué à l'échec.
Après avoir testé longuement sous windows (ghost ou équivalents), et pour un résultat au final peut performant, et peu opérationnel dans la longue durée, je ne conseille pas plus la sauvegarde de la partition système sous windows que sous linux.

Jouer avec les partitions ne sera donc pas le but de cet article.

Réinstaller régulièrement son système est une habitude prise avec les systèmes d'exploitation Microsoft. Mais est-ce utile avec les systèmes Linux ? Dans la plupart des cas, NON.

Mais on peut envisager des situations où cela peut être utile, car cela dépend du sens du mot “réinstaller” et dans quel but on réinstalle ! Voyons cela.

Pourquoi réinstaller ?

Vous avez joué au casse-cou

Vous avez profondément bricolé votre système alors que vous n'aviez pas toutes les compétences. Bien sûr, vous n'avez pas établi le journal de vos modifications successives, ce qui est quasi incompatible avec les bricoleurs toujours pressés.

A présent, votre système connaît quelques malfonctions, vous avez perdu des customisations que vous ne savez pas retrouver.

Enfin, vous manquez d'envie, de temps et de compétences pour le rendre à nouveau fonctionnel !

Vous changez de disque dur

Si vous changez au profit d'un plus gros, d'un plus silencieux ou d'un plus rapide, vous devez migrer votre système vers un nouveau disque. En cas de panne du disque, vous apprécierez d'avoir des sauvegardes, et d'avoir lu et appliqué les conseils de ce document.

Mise à plat totale de votre disque

En cas de corruption trop grave du disque dur: multiples systèmes, partitions bricolées, MFT corrompue, on peut dans la plupart des cas le réparer avec Testdisk. Si cela ne fonctionne pas, il sera utile de tout reprendre à zéro, et d'utiliser les utilitaires du fabriquant du disque afin de le formater “pseudo bas niveau”.

Upgrade système

Il ne s'agit pas d'une réinstallation au sens windowsTM. Les paquets anciens de votre système actuel seront remplacés par des paquets (programmes) plus récents.
Comme dans le cas d'une réinstallation “à blanc”, il est sage d'avoir des sauvegardes de ses documents (surtout si on n'a pas de home séparé).Il faut avoir sauvegardé le maximum d' informations .

Installer la dernière version de votre système

Définition : upgrade ou mise à niveau.

Upgrader votre système, c'est passer à une version plus récente de celui-ci.Vous pouvez par exemple, migrer d'Ubuntu 9.10 à la version 10.04 LTS.

Hors ligne

Avec un live CD spécialisé, dit aussi de réparation ou alternate (Ubuntu propose des versions alternate au téléchargement). Il contient le programme qui permet de modifier les logiciels et le système.

Ou en ligne

Accessible depuis le gestionnaire de mise à jour. Il faut avoir au préalable effectué les mises à jour de ses logiciels, en particulier celles de sécurité.

Un message s'affiche: Une nouvelle version de votre distribution est disponible“

Cette méthode est pratique si l'on dispose d'une connection rapide et fiable. Toute interruption brutale de la procédure peut avoir des conséquences désagréables.

Rappel sur la différence entre mises à jour et mises à niveau ici

Pas de solution parfaite

Remplacer les paquets

Il vous sera proposé de remplacer les anciens paquets, présents dans votre partition système, par les nouveaux. Il faut accepter.

Si on ne la fait pas, des anciennes versions de logiciels cohabitent avec les versions récentes, et on s'expose à des instabilités système.

Supprimer les anciens paquets

Votre home ?

Certes les préférences de vos logiciels seront encore présentes dans votre home, mais ces logiciels étant à présent désinstallés ou modifiés, ces préférences ne sont pas toujours récupérables.

Modifier le schéma de partitionnement

Plusieurs partitions ?

Si vous réinstallez sur un nouveau disque, vous pouvez en profiter pour modifier l'ancien schéma de partitionnement.

Pour mémoire, plusieurs partitionnements sont possibles, et voici les plus communs:

  1. partition racine / et le swap
  2. partition racine / le swap et le /home
  3. partition racine / et le /home
  4. partition racine / seule

partition racine / et le swap

Utile si peu de place sur une vieille machine.

partition racine / le swap et le /home

Le plus classique sur des machines anciennes avec moins de 1 Go, voire moins de 512 Mo de mémoire vive.

se passer de home ?

(cas n° 1 et 4): En cas de travail sur une partition ntfs (commune avec windows, ou à laquelle on souhaite accéder à partir de systèmes windows, qui ne reconnaissent que ce format), ou si on travaille essentiellement avec un disque supplémentaire (interne ou externe) afin d'y déporter son home par exemple, ou plus fréquent ses documents.

Un seule partition qui contient tout

(cas n°3 et n°4) Linux peut aussi être installé sur une seule partition, le / car sur un système récent avec 2 Go, voire 4 Go de mémoire vive, le swap n'est plus utile pour des applications courantes et des besoins dits classiques.

Remarque annexe:

Des utilisateurs confirmés peuvent créer aussi une partition de boot, une /var et ses logs, une temp, etc.

Sur le même disque, un autre ...

Dans le cadre de la réinstallation du système, deux choix:

Réinstaller sur le même disque

Réinstaller sur le même disque en conservant la structure de la table des partitions (mft) et celle du mbr, ainsi que le lanceur GRUB est rapide et facile. Il n'y a pas besoin de gparted pour éditer les partitions.

Installer sur un nouveau disque

Les cas possibles:

  • On change de disque,
  • ou on veut formater entièrement l'ancien pour tout mettre à plat.

Mbr, mft et grub seront forcément nouveaux. Lors de l'installation, on nous demandera ce qu'on veut comme partitions, et vous pouvez vous reporter à la proposition de partitionnement ci-dessus, ainsi qu'aux différents articles de cette documentation sur l'installation d'une distribution.

Sauvegarder

Vous réinstallerez à neuf, mais vous voulez retrouver rapidement votre ancien système qui va bien, et dans lequel vous vous retrouvez. Les composants à “réinstaller” ont été sauvegardés !

Vous avez des sauvegardes. Non ? Vous devriez en avoir en cas de panne disque, de perte ou de vol de votre ordi!

Sauvegarder le maximum d'information

Il est prudent de sauvegarder un maximum d'informations sur votre système, tel qu'expliqué ci-dessous.

Que sauvegarder et comment

Dans ce tuto comme dans ceux d'Ubuntu-org.fr, les chemins indiqués font référence aux partitions sous la forme sdaX, sbdX. Si votre partition a une étiquette (un nom que vous lui avez donné lors de sa création ou plus tard depuis Gparted), il faudra utiliser ce nom précédé du point de montage de cette partition dans votre système ( par rapport à la racine /). Précisons que la plupart du temps, les points de montage se font dans le répertoire media !
Dans les indications qui suivent, vous devrez peut-être modifier sda5 ou sdb3 par le nom <ma_partition_de_sauvegarde>, donc le chemin sera media/<ma_partition_de_sauvegarde> suivi éventuellement du nom du répertoire créé par vos soins sur cette partition, par exemple signets_firefox
Précisons encore que si vous tentez d'accéder à une partition en ext3 ou ext4, vous devez disposer des droits d'administrateur pour écrire sur cette partition, donc faire

sudo bash

ou bien

sudo devant la commande entrée

Vous n'aurez qu'à taper le mot de passe administrateur pour que la commande s'exécute.

La commande

cp -a /etc /dev/sdb3/x61/s 

est fausse doublement: pour le chemin, et l'absence de sudo devant !

Plusieurs catégories de choses précieuses:

1. Documents

Vos documents au sens large (téléchargements, videos, images, documents autres).

Ils sont dans le répertoire home dans la même partition que le système (par défaut lors de l'installation d'Ubuntu) ou dans une partition séparée , ce qui est mieux.

C'est facile à vérifier : lancez Système, Administration, Gparted et vous avez une représentation graphique de vos partitions.

Connecter une disque dur portable ou une clé usb. Ces supports doivent être formatés dans un système de fichiers linux (ext3 ou 4) afin de conserver les propriétés des fichiers (droits et utilisateurs autorisés). En principe les supports amovibles sont reconnus automatiquement, et montés dans le répertoire /media Pour connaître leur chemin, lancez gparted (système administration gparted) il pourra s'agir par exemple de sdb1 dans le cas d'un disque externe qui n'aurait qu'une seule grande partition, ou sdb2 s'il existe une seconde partition.

En console entrer la commande :

   sudo cp -av /home/ /media/sdb1
   

sudo permettra d'avoir un accès total à la partition de sauvegarde,et d'écrire dessus. Tout le répertoire home sera ainsi copié intégralement y compris tous ses fichiers cachés précédés d'un point devant le nom de dossier, type .MOZILLA .

2. Les préférences de vos logiciels.

Elles sont principalement stockées dans le répertoire etc. Sa taille varie d'une dizaine de méga octets à quelque 60, 70 Mo sur un système “customisé”, c'est à dire dans lequel on a installé des logiciels supplémentaires, et qu'on les a utilisés.

commande :

  cp -a /etc /media/sdb1
   

Remarque : l'option ”-a“ demande une copie pour archive, c'est-à-dire une copie récursive en préservant toutes les informations possibles : type de fichier, propriétaire/groupe, droits, date de modification,

3. La liste des logiciels installés.

Plutôt que de logiciels, sous linux, nous parlons de paquets. Au hasard de nos besoins, un forum, ou le site de notre distribution préférée nous ont donné des noms de logiciels à installer. Il n'est pas forcément facile de tous les mémoriser. Ces logiciels s' installent dans des répertoires système, et ils se réinstalleront facilement en ligne. La sauvegarde des fichiers binaire bin ou autre n'est pas utile.

Récupérez la liste des paquets installés sur le système :

   dpkg --get-selections > liste-des-paquets
   

Cela crée un fichier “liste-des-paquets” dans le répertoire courant.

Ce répertoire courant est, hormis l'accès au répertoire root, votre répertoire personnel. Il est placé dans home. Dans home peuvent être stockées les données de plusieurs utilisateurs: dans le dossier <votre identifiant>, sont vos données, d'où le terme répertoire personnel.

Il contient la liste des paquets installés. Si votre but est une sauvegarde pour une réinstallation, sauvegardez ce fichier (ainsi que le sources.list) sur un support externe (usb, web, etc.)

Copier le fichier liste des paquets sur votre support externe ( disque ou clé)

   sudo cp -av /home/<votre répertoire personnel>/liste-des-paquets /media/sdb1
Si vous faites une sauvegarde de home, cette manipulation est inutile !

Le fichier sources.list se trouve dans /etc/apt.

   sudo cp -av /etc/apt/sources.list /media/sdb1
Si vous faites une sauvegarde de etc, cette manipulation est inutile !

Autres sauvegardes ?

La liste de vos scripts personnalisés ? Ils sont peut-être dans etc/init.d/

Le coeur du système d'exploitation, le noyau (la base de registre chez windows):

Exotique :

En général, ce noyau est très stable et n' a pas besoin de sauvegarde, donc pas besoin de réinstallation. Plus exactement, il sera réinstallé lors de la nouvelle installation, avec les derniers noyaux disponibles.

Le cas où l'on compile son propre noyau devient rare, et ne fait donc pas l'objet de cet article.

On a apporté des modifications majeures au système (gestion de la mémoire, swap, gestion de l' énergie …) = A compléter.

COMMENT SAUVEGARDER ?

Tâche administrateur. En ligne de commande, sudo + tâche à effectuer ou sudo bash : passer administrateur dans la console pour ne plus avoir à taper sudo !

D'où travailler ?

LIVE-CD

Cette méthode sera préférée, même si les prérequis ci-dessous doivent être respectés:

- avoir un live CD de linux

- relancer l'ordinateur

Elle peut sembler un peu plus longue, MAIS c'est la plus sûre de toutes !

Depuis un live cd, il n'y a aucun risque de copier des fichiers qui sont en train d'être modifiés par le système !

Depuis le système lui même ?

Le maximum d'applications devrait dans l'idéal être fermé pour que l'on puisse sauver leurs préférences.

1. Ce qui était déja une mauvaise habitude sous Windows le reste sous Linux ! On est tenté de copier en mode graphique avec l'explorateur de fichiers à notre disposition (nautilus dans Gnome, Dolphin dans KDE). On lance automatiquement cet explorateur en cliquant sur un des raccourcis (lanceurs) de Linux: raccourci Dossier personnel, ou raccourci mes documents …

Le home contient de nombreux dossiers et fichiers cachés, faire affichage /cocher afficher les fichiers cachés pour les voir. Les dossiers cachés s'affichent avec un point devant le nom.

A NE PAS FAIRE: Il est inutile de tenter de copier votre home, même en ayant affiché les fichiers cachés ou des fichiers systèmes en mode graphique, vous aurez des erreurs.

2. Tentez le en mode console sous toutes réserves. Il me semble l'avoir testé sans erreurs.

3. Grâce à un utilitaire : Simple backup ?

Le programme est buggué, la sauvegarde s'effectue en tâche de fond, mais la fenêtre de dialogue ne se ferme jamais. On peut voir que la sauvegarde a eu lieu, mais c'est complexe (fichier zippé, pas d'infos de taille)

Support des sauvegardes ?

Ext3 ou ext4

Disque dur externe, clef usb pourvu qu'ils soient formatés en ext3, le format de fichiers reconnu par Linux. Seule façon que les infos (propriétaire, droits) des fichiers soient préservées.

Relire:

Insertion de la clef Elle doit théoriquement s'automonter dans /media/disk (si c'est le seul périphérique de stockage usb que vous avez) sinon allez faire un tour formater_une_cle_usb

Note suivante créée par “ProgFou” copiée depuis ubuntu-org.fr:

Attention à choisir un système de fichier compatible Unix (ext3, ext2, xfs, …) faute de quoi vous perdriez les informations de propriété et de droits sur vos fichiers ce qui mettrait en danger la sécurité de votre système en cas de restauration de cette copie du /etc !! Une autre solution, plus portable et économique, serait de sauvegarder sur votre clé USB une archive .tar.gz (ou .zip) de votre /etc.

Réinstaller

Pléthore d'infos sur ce site et en ligne …

Rappel de la procédure: SAUVEGARDER/REINSTALLER/RESTAURER SAUVEGARDES ET PREFERENCES

Restaurer ses préférences, ses logiciels, ses documents

Liens

Liens ciblés sur la réinstallation

Liens complémentaires

glossaire/reinstaller_linux.txt · Dernière modification: 2011/09/01 17:23 (modification externe)
www.chimeric.de Creative Commons License Valid CSS Driven by DokuWiki do yourself a favour and use a real browser - get firefox!! Recent changes RSS feed Valid XHTML 1.0