Mise à niveau d'Ubuntu

Mise à jour

Une mise à jour permet d'installer uniquement des correctifs de sécurité pour votre version courante d'Ubuntu. Elle a relativement peu d'impact sur votre système, sinon le rendre plus sécurisé.

Votre système doit être à jour avant d'envisager une mise à niveau.

Dépôts proposed

doc_ubuntu org fr Proposed

Ces dépôts correspondent à la case à cocher “Mises à jour suggérées” de la fenêtre Système → Administration → Sources de logiciels, puis dans l'onglet Mises à jour, cochez “Mises à jour en pré-version”.

Ne pas activer les dépôts proposed !

Les dépôts “proposed” contiennent des paquets proposés à fins de tests seulement !

Ils servent à tester des paquets ou des mises à jour avant qu'ils n'intègrent définitivement les dépôts principaux.

Ils peuvent donc être à l'origine de plantage et de corruption de système ! N'ajoutez ces dépôts que si vous savez ce que vous faites !

ou mise à niveau ?

Une mise à niveau (migration) fait passer vos logiciels en une version plus récente, de même, elle installe, remplace ou désinstalle certains logiciels nouveaux ou, au contraire, obsolètes.

La mise à niveau a de grands impacts sur votre système, et doit être faite en connaissance de cause.

Faut-il sauter sur les nouvelles versions ?

Effectuer une mise à niveau vers une version plus récente d'Ubuntu n'est pas une obligation. Elle peut être intéressante pour certains, alors que d'autres trouveront plus d'avantages à conserver leur version actuelle d'Ubuntu.

  • Les versions “LTS” (Long Time Support) comme la 8.04, (édit août 2014: on en est à la 14.04) bénéficient de mises à jour de sécurité pour une période de 3 ans (édit août 2014: 5 ans pour les versions serveurs à partir d'Ubuntu Precise 12.04, et 5 ans toutes versions depuis la 14.04).

Elles sont particulièrement intéressantes pour les environnements nécessitant une grande fiabilité et une bonne stabilité. Elles sont particulièrement bien adaptées pour les entreprises.

  • Les versions “Stables” comme la 8.10 (etc…) sont les versions dernier cri d'Ubuntu et bénéficient des derniers logiciels stables. Ces versions ne bénéficient de mises à jour de sécurité que pour une durée de 18 mois.

Ceux qui aiment posséder les dernières innovations ou qui désirent faire reconnaître plus de matériel désireront probablement mettre à niveau leur système avec ces versions.

Si vous ne voyez pas de réel avantage à passer à une version ultérieure d'Ubuntu et si votre système actuel fonctionne sans embûche, vous pouvez conserver votre version actuelle d'Ubuntu jusqu'à la sortie de la prochaine version LTS ou jusqu'à ce que votre version ne soit plus soutenue.C'est le cas de la 10.04 depuis avril 2013…

C'est dangereux la mise à niveau ?

Parce qu'il vaut mieux prévenir que guérir, vous pouvez par précaution réaliser une sauvegarde de votre système Ubuntu existant. Je vous recommande l'utilisation de:

Outils et précautions

Partimage

Partimage à ce jour (14/11/2009) ne supporte pas le système de fichiers ext4. Voir le site de Partimage iciSupported-Filesystems Vous devez maintenant vous tourner vers clonezilla.

Partimage permet très simplement de sauver/restaurer des images de partitions (ext3, pas ext 4 ni NTFS !).

Partimage est inclus dans le liveCD SystemRescueCd que vous trouverez à l'adresse suivante :
http://www.sysresccd.org/Main_Page

Son fonctionnement est assez simple mais vous trouverez quelques explications sur le site Ubuntu :
http://doc.ubuntu-fr.org/tutoriel/comment_sauvegarder_partition_avec_partimage

Clonezilla

Chaudement recommandé, même s'il faut une certaine habitude du produit !

Voir l'article suivant sur Icaunux cloner_disque_ou_partitions

ou aussi clonezilla

Les diverses migrations possibles

Migration à l'aide du gestionnaire de MAJ

La procédure de mise à niveau à l'aide du gestionnaire de mises à jour nécessite une connexion à Internet durant toute la durée de la mise à niveau. Si vous ne pouvez pas rester connecté à Internet durant la mise à niveau ou si vous ne disposez pas d'un accès haute vitesse à Internet, utilisez plutôt la mise à niveau à l'aide de l'Alternate CD.

  1. Ouvrez le gestionnaire de mises à jour (Système-Administration-Gestionnaire de mises à jour)
  2. Cliquez sur le bouton Vérifier
  3. S'il existe des mises à jour pour votre version actuelle de Ubuntu, installez-les en cliquant sur le bouton Installer les mises à jour
  4. Ensuite, au-dessus de la zone des mises à jour disponibles, un bandeau vous informe qu'une nouvelle version d'Ubuntu est disponible. Cliquez sur le bouton Mettre à niveau.
  5. Suivez les instructions à l'écran.

Migration à l'aide de l'utilitaire dans l'Alternate CD

Utilisez cette méthode si l'ordinateur dans lequel vous souhaitez mettre à niveau Ubuntu ou une de ses variantes n'est pas connecté à Internet ou ne dispose pas d'un débit suffisant. Vous devez disposer du CD Alternate puisque l'utilitaire de mise à niveau n'est pas inclus dans la version standard, le Desktop CD.

  1. Téléchargez une image CD de l'Alternate CD d'Ubuntu et gravez cette image
  2. Une fois le disque gravé, insérez-le dans votre lecteur
  3. Une boîte de dialogue apparaît pour vous proposer la mise à niveau
  4. Choisissez l'option Mettre à jour ma distribution

Utilisateurs avertis

Migration en utilisant un CD d'installation

Sans doute une des meilleures méthodes (plus fiable) de migration, mais on parlera plutôt de réinstallation reinstaller_linux_art_icaunux

Elle est un peu plus complexe (pas compliqué, complexe !) pourvu que vous ayiez un système avec un home séparé, et que vous gardiez le même nom d 'utilisateur et le même mot de passe.

La phase de partitionnement sera délicate: Utiliser home mais ne pas le formater. Garder grub là où il était (sur sda par exemple dans le cas d 'une installation par défaut).

Migration vers un système 64 bits

Exemple: vous constatez que votre matériel supporte le 64 bits, mais que votre système est en 32. Il faut “réinstaller” avec une image iso en 64 bits.

Cette solution n' apporte pas toujours le gain escompté.

En effet une réinstallation récente sur un ACER celeron monocore provoque des ralentissements. On constate en effet que la consommation mémoire de firefox augmente drastiquement (environ 50 %). Constaté et vérifié avec la commande free -m (750 Mo utilisés avec peu d'onglets et un nombre d'extensions raisonnable).

Le principal apport du 64 bits réside dans le fait qu'il permet d'utiliser plus de 3 Go de ram.

glossaire/mise_a_niveau_ubuntu.txt · Dernière modification: 2014/08/05 16:53 par wanica
www.chimeric.de Creative Commons License Valid CSS Driven by DokuWiki do yourself a favour and use a real browser - get firefox!! Recent changes RSS feed Valid XHTML 1.0