Debian, une distribution particulière

Je vais tenter de vous présenter ici l'une des distributions phare de l'univers GNU/Linux. Debian est une distribution communautaire créée en 1993 par Ian Murdock.

Particularités

  1. Elle est gérée uniquement par sa communauté et ne dépend d'aucune entreprise.
  2. Elle repose uniquement sur des Logiciels Libres selon les principes du logiciel libre selon Debian.(Bien que l'on retrouve le support de quelques logiciels non-libres grâce aux dépôts fournis par la communauté)
  3. Une nouvelle version sort quand elle est prête. Il n'existe pas un cycle régulier de mise à niveau.

Debian est très appréciée des administrateurs pour sa stabilité légendaire et se retrouve bien souvent installée pour gérer les serveurs. Utilisée pour un poste de travail, Debian apporte satisfaction autant à ceux qui cherchent une distribution très stable qu'a ceux qui aiment avoir les dernières nouveautés.

Les différentes Branches

En fait, Debian propose trois branches différentes:

Debian Stable, actuellement appellée Squeeze, est la version actuelle de Debian. Cette version propose un environnement de travail qui pour un utilisateur d'une autre distribution pourra paraître un tout petit peu vieillissant, mais qui, au quotidien, se révèle d'une incroyable stabilité. En version stable on ne voit quasiment jamais de bogues. Les mises à jours sont rares et composées uniquement de mises à jours de sécurité. On y sent toute la puissance de l'univers GNU/Linux pour vous fournir un ordinateur qui ne vous embêtera jamais.

Debian Testing, actuellement appelée Wheezy, est la future version stable de Debian. Elle regroupe des programmes avec un nombre de bogues limités. Elle se fige avant chaque changement de version. Elle fournit un environnement avec plus de nouveautés que la version stable mais un peu plus de soucis.

Debian Unstable, toujours appelée Sid, est la version de Debian qui accueille toutes les dernières versions des programmes. Les mises à jours y sont très nombreuses et on peut s'attendre à des bogues à tout moment. Cela n'empêche pas certains utilisateurs avides de nouveautés de l'utiliser au quotidien, mais il faut s'attendre à passer un peu de temps pour prendre soin de son système.

En fait, lorsqu'un programme sort en nouvelle version, il est admis dans Unstable. Lorsque ce programme atteint un certain niveau de stabilité, il est admis dans Testing. Testing devant un jour devenir Stable, lorsque les développeurs sentent que Testing atteint une certaine cohérence, ils gèlent cette branche et les programmes de unstable n'entrent plus dans testing. Ensuite, ils travaillent sur testing pour fournir une distribution cohérente et dépourvue de bogues. La prochaine version stable qui sortira … quand elle sera prête ! :-)

Exemple :

  • Potato, sortie en aôut 2000
  • Woody, sortie en juillet 2002
  • Sarge, sortie en juin 2005
  • Etch, sortie en avril 2007
  • Lenny, sortie en février 2009
  • Actuellement Squeeze, sortie en février 2011

Ce cycle un peu particulier comparé aux autres distributions qui proposent des mises à niveau tous les six mois dérangera sûrement l'utilisateur avide de nouveautés. Mais permet de fournir l'une des distribution les plus stables de l'univers GNU/Linux.

Remarquons qu'il est aussi possible de mélanger les trois branches. On fait alors ce qu'on appelle du pinning:

http://www.andesi.org/paquets/le-package-pinning-mixer-les-distributions

http://forum.debian-fr.org/viewtopic.php?f=8&t=5659

Par contre, bien que cette solution puisse paraître très confortable, c'est une solution à utiliser avec prudence. J'ai essayé plusieurs fois cette solution, et un jour ou l'autre on finit par réinstaller l'ensemble.

Tester Debian en live CD

Quelle version installer ?

version stable

Pour des personnes désireuses d'avoir un système stable, y compris sur des machines anciennes, la version stable est préférable. Ci dessous, les liens http (téléchargement classique par le navigateur).

image-iso-CD_current image-iso-DVD_current

Pour ceux désireux d'avoir des versions plus récentes des logiciels, ils peuvent tester la “unstable”.

Netinstall

Pour des PC anciens, ou si l'on souhaite avoir un pc récent très réactif, avec juste les logiciels dont on a besoin, il est intéressant d'installer la netinstall. Cette image iso ne pèse que 180 Mo au maximum; elle est rapide à télécharger. L'installation du système de base se fera aisément,mais vous devrez ensuite télécharger et installer un certain nombre de paquets pour la rendre fonctionnelle. Ce sera un peu plus long, mais vous aurez une distribution très bien adaptée à votre système matériel et à vos besoins. Le démarrage sera plus rapide, et l'utilisation quotidienne réactive.

Installation minimale par le réseau

Installation

Actuellement, installer Debian n'a rien de compliqué. Sauf cas particuliers, l'installeur dispose maintenant d'une interface graphique soignée. Ce qui prendra un peu de temps par contre, selon les besoins, c'est la post-installation.

Démo en images :

Installer Debian prend un certain temps quand même, surtout pour l'adapter ensuite à nos besoins. Quel intérêt me direz-vous quand une Ubuntu par exemple vous réalise cette installation en 1/2 heure, 3/4 d'heure ?

Debian vous demandera une attention particulière à l'installation mais ensuite ne posera plus aucun soucis (en version Stable) pendant vraiment un bon moment. Avec une version tout les deux-trois ans, à chaque fois en version stable, vous n'aurez qu'un changement de version tout les 2-3 ans et un système d'une robustesse reconnue qui ne vous ennuiera pratiquement jamais ! :-D )

Post-Installation :

Vous voici avec une Debian fonctionnelle, remplie de logiciels libres. Mais pour une grande partie d'entre vous, il sera sûrement utile de compléter une petit peu cette installation de base.

Activation de sudo :

Toutes les distributions modernes proposent sudo pour permettre une modification du système facilité pour l'utilisateur quotidien. Ce n'est pas le cas de Debian par défaut qui maintient la politique linuxienne originelle séparant nettement le rôle de l'utilisateur de celui de l'administrateur.

Par défaut sous Debian, pour modifier le système il faut d'abord se logguer en root (en administrateur) avec la commande su.

Pour activer sudo voici donc la procédure.

On se loggue en root:

  $ su
  

On tape le mot de passe administrateur, puis on installe sudo:

  # apt-get install sudo
  

Ensuite, on va éditer le fichier de configuration de sudo avec cette commande:

  # visudo

et y rajouter la ligne : %sudo ALL=(root) ALL

  # /etc/sudoers
  #
  # This file MUST be edited with the 'visudo' command as root.
  #
  # See the man page for details on how to write a sudoers file.
  #
  
  Defaults        env_reset
  
  # Host alias specification
  
  # User alias specification
  
  # Cmnd alias specification
  
  # User privilege specification
  root    ALL=(ALL) ALL
  %sudo ALL=(root) ALL
  
  # Uncomment to allow members of group sudo to not need a password
  # (Note that later entries override this, so you might need to move
  # it further down)
  # %sudo ALL=NOPASSWD: ALL

On fait Ctrl + o puis Entrée pour enregistrer le fichier et Ctrl + x puis Entrée pour quitter l'éditeur.

On ajoute ensuite son utilisateur au groupe sudo :

   # adduser mon_utilisateur sudo

On se délogue de root :

  # exit
  

Puis on va pouvoir enfin tester si sudo fonctionne :

  $ sudo -s

Cette dernière commande devrait vous logguer en tant que root et le petit $ à l'entrée de la ligne de commande devrait se transformer en # pour vous informer que vous êtes administrateur.

Dans la suite de l'article, chaque fois qu'il faudra passer comme administrateur, je vous le signalerai avec la commande sudo. Si par contre, sudo ne vous intéresse pas, il vous suffira d'utiliser la commande su avant et de retirer sudo des commandes indiquées ensuite.

Modification du fichier sources.list

Pour une Debian Stable :

Une Debian par défaut ne fournit que des logiciels libres. Exit le flash sur le web, le mp3, l'accès aux DVD cryptés, l'accélération graphique des cartes modernes.

Mais ce n'est pas irrémédiable ! :-P

Nous allons pour cela agrandir la liste de dépots dans lesquels Debian ira piocher des logiciels.

Cette liste de dépot se situe ici : /etc/apt/sources.list

Nous allons la modifier avec l'éditeur fourni par défaut pour le bureau gnome. Si vous utiliser un autre bureau ou éditeur il vous suffira d'adapter la commande:

  $ sudo gedit /etc/apt/sources.list
  

Nous allons rajouter quelques dépots :

   ## lenny avec contrib et non-free pour les applications non-libres
   deb http://ftp.fr.debian.org/debian/ lenny main contrib non-free
   deb-src http://ftp.fr.debian.org/debian/ lenny main contrib non-free
   
   ## lenny multimedia pour pouvoir utiliser les DVD cryptés, les codecs windows
   deb http://mirror.home-dn.net/debian-multimedia lenny main non-free
   deb-src http://mirror.home-dn.net/debian-multimedia lenny main non-free
   
   # lenny security, dépot des mises à jours de sécurité
   deb http://security.debian.org/ lenny/updates main contrib non-free
   deb-src http://security.debian.org/ lenny/updates main contrib non-free
   
   # volatile, pour les applications qui nécessite des mises à jours réguliéres, antivirus, antispam
   deb http://volatile.debian.org/debian-volatile lenny/volatile main contrib non-free
   deb-src http://volatile.debian.org/debian-volatile lenny/volatile main contrib non-free
   
   # Backports, pour disposer de quelques applications plus à jour,
   # comme pidgin qui marche mieux en version backports
   deb http://www.backports.org/debian lenny-backports main contrib non-free
   

A part les dépôts Lenny et Security, les autres sont optionnels, à vous de voir si vous voulez les utiliser.

Si vous utilisez le dépot multimedia et le lecteur VLC, il est conseillé de créer un fichier preferences:

  $ sudo gedit /etc/apt/preferences

Et de le remplir ainsi :

  Package: *
  Pin: release o=Unofficial Multimedia Packages,a=stable,l=Unofficial Multimedia Packages
  Pin-Priority: 400
  
  Package: *
  Pin: release a=lenny-backports
  Pin-Priority: 200

En effet, il y a quelques librairies du dépot multimedia qui feront planter VLC si on les laisse se mettre à jour. Le fichier preferences évitera de mettre à jour ces librairies et évitera à VLC de planter.

Ensuite on met à jour la base de donnée des paquetages:

  $ sudo apt-get update
  

On vérifie que les préférences ont bien fonctionné avec :

  $ apt-cache policy
  

On installe les clefs qui vont permettre de vérifier les paquets venant de ces nouveaux dépôts :

  $ sudo apt-get install debian-multimedia-keyring debian-backports-keyring
  

Et on peut enfin disposer des différents dépôts.

Un petit :

  $ sudo apt-get upgrade
  

Et voila ! :-)

Support des DVDs cryptés :

Maintenant que les dépots multimédia sont installés, il est possible d'ajouter le support des DVDs Cryptés.

Par défaut, Debian installe totem-gstreamer pour gérer les DVDs, je vous conseille de le remplacer par totem-xine qui gére les menus des DVDs, ce qui est un peu plus sympathique, puis w32codecs et libdvdcss2 pour gérer les formats Windows et les DVDs cryptés :

  apt-get install totem-xine w32codecs libdvdcss2
  

puis

  apt-get remove totem-gstreamer
  

Et voila la gestion des DVDs cryptés ! :-)

Support du NTFS :

Pour ajouter le support du NTFS, il vous suffit d'ajouter le paquets ntfs-3g, soit par Synpatic, soit par la commande:

  $ sudo apt-get install ntfs-3g
  

Ensuite, Debian ne gére pas encore le montage automatique des disques en NTFS. Ennuyeux ?? Pas vraiment, il vous suffit d'installer disk-manager pour pouvoir monter et démonter les volumes en NTFS ou autre avec deux clics.

  $ sudo apt-get install disk-manager
  

—-

Je vais m'arranger pour vous montrer comment installer une distribution Debian et comment l'adapter pour une utilisation quotidienne. :-)
glossaire/debian.txt · Dernière modification: 2013/12/18 09:09 par wanica
www.chimeric.de Creative Commons License Valid CSS Driven by DokuWiki do yourself a favour and use a real browser - get firefox!! Recent changes RSS feed Valid XHTML 1.0